En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Souffrance


La plupart des enseignements de sagesse, issus de l'observation, désignent le refus/la peur de la souffrance, du temps qui passe et de la mort comme causes de l'angoisse existentielle et de ses effets sur le corps et l'esprit.

Ces souffrances englobent les misères physiques, psychiques et sociales.

Elles peuvent être directes (immédiates) ou cachées (à distance ou chez un autre individu) :
  • naissance
  • détresse respiratoire, soif, faim, fatigue, températures extrêmes
  • tension, douleur, désordre physiologique/maladie
  • identification/appropriation
  • insatisfaction/frustration
  • interprétation inadaptée sur soi-même, autrui, le monde, le passé, le futur
  • état de choc, peur, traumatisme
  • conflit, contrainte, violence
  • agitation/anxiété, culpabilité
  • avidité/attachement, ignorance/confusion, haine/aversion, jalousie/insécurité, orgueil/vanité
  • inadaptation sociale, exclusion/isolement non choisi
  • conséquence désastreuse
  • impermanence/changement
  • contact désagréable, ressentiment
  • perte/séparation
  • lien/relation toxique
  • dépérissement, sénescence
  • deuil, mort, suicide


Les reconnaître et les accepter sans s'y complaire est la clé pour en amoindrir les effets nocifs, voire se libérer de leur emprise (en s'y préparant pour les affronter, en les exprimant, en les neutralisant ou en les esquivant si possible).

Parfois, un changement sera nécessaire, c'est-à-dire la modification d'un ou plusieurs éléments du mode de vie et/ou de pensée. Le vécu de souffrance pourra alors se révéler être une source de réalisation, d'accomplissement.



Au niveau du comportement, les "4 efforts justes" de L'Eveillé sont explicites :
  • éviter les mauvaises dispositions n'ayant pas encore pris racine en nous
  • surmonter voire éradiquer celles qui se sont déjà installées
  • développer les bonnes dispositions n'ayant pas encore pris racine en nous
  • maintenir celles qui se sont déjà installées

Et surtout... persévérer avec enthousiasme !




 
"Que la force sereine me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé,
le courage de changer ce qui doit l'être,
mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre" (Marc Aurèle)